23 octobre 2011

Les pires uniformes de la LNH ! (Partie 3 : Années 90)

Voici la troisième partie de mon palmarès chronologique des pires uniformes jamais portés dans la LNH. J'ai commencé avec les années 70, ensuite les années 80 et voici maintenant les années 90. Barrez vos portes, préparez vos sacs à vomi et je vous suggère de caller malade demain à la job. Après cela je vous avertis, vous remettrez peut-être toute votre existence en question. De mon côté, je pense me débarrasser de toutes mes possessions et de me déménager au Népal.

Sérieux, ça fait vraiment dûr les années 90, du moins en ce qui concerne les uniformes de hockey. On assiste à un engouffrement sans retenue des équipes de la ligue voulant capitaliser sur la vente de chandail et autres cossins. J'ai mis beaucoup de temps avant de me décider à faire cet article, mais c'était surtout parce que beaucoup trop d'autres sites en ont déjà parlé abusivement et je ne voulais pas faire pareil à eux. Donc au lieu de faire un Top 5 comme dans les autres parties du décompte, j'ai décidé de faire un Top 5 des pires TENDANCES au niveau design dans les années 90, car il y en a beaucoup trop pour un simple top 5 traditionnel. Allons-y donc dans la joie et avec une bouteille de whisky.

5. La tendance "Oblique"


Jusqu'ici les chandails de hockey étaient traditionnellement symétriques. Des stripes droites au bas du chandail et des manches, un logo au centre et une bande sur les épaules. Mais lors de la saison 93-94, une nouvelle équipe du nom des Mighty Ducks d'Anaheim arriva en ville avec des bandes obliques au bas du chandail et sur les manches. Je ne trouve pas ce chandail particulièrement laid mais beaucoup d'équipes imitèrent ce concept avec des résultats plus ou moins concluants.
Remarquez sur cette photo les chiffres sur le chandail de Gretzky..mais je crois que c'est un mauvais exemple, j'ai trouvé une autre photo où les chiffres ont l'air moins laids.

4. Le design des nouvelles équipes


Vers la fin des années 90, quelques nouvelles équipes arrivèrent dans la ligue, beaucoup d'entres elles nous ont irrité l'oeil dès le début, particulièrement les Predators de Nashville en 1998, les Thrashers d'Atlanta en 1999 et les Coyotes de Phoenix qui déménagèrent de Winnipeg en 1996. Logos douteux, mélanges ratés de couleurs sombres et/ou criardes et lettrage dynamique pour compléter. On se demande pourquoi il n'y a presque jamais eu de fans dans ces villes-là.

3. Le "relooking"


Au milieu de la décennie, la tendance pour les plus vieilles équipes était de refaire leur image en changeant totalement leurs logos et en adoptant d'autres couleurs. C'est le cas ici des Sabres, Capitals et Islanders. Presque tout le monde ont ridiculisé les pauvres Islanders avec leur nouveau logo rappelant le logo des batons de poisson Gorton's . Je déteste surtout l'effet de vagues turquoises des bandes et le lettrage nauséabond au derrière. Mais je déteste surtout l'uniforme des Sabres (1re photo) noir et gris. Le noir était aussi très tendance à l'époque. Ces 3 équipes sont depuis revenues à leurs anciennes couleurs et tout le monde est content. J'ai parlé spécialement de ce phénomène dans un autre article que vous pourrez lire ici.

4. Le Third Jersey Program (95-96)


Jusqu'en 1995, les équipes n'avait que deux uniformes. Un à domicile et un autre pour les parties à l'étranger. Mais lors de la saison 1995-96, la ligue instaura le "third jersey program" où elle permit à 5 équipes de porter un troisième chandail pour quelques parties. Boston, Vancouver, Pittsburgh, Anaheim et Los Angeles emboitèrent le pas avec ces horreurs que vous voyez ici. Pour Pittsburgh, on modifia le chandail précédent en le truffant de bandes argentés, ce qui lui valut le surnom de "robo-penguin". Les Mighty Ducks furent universelement ridiculisés pour avoir mis leur mascotte "Wildwing" à l'avant-plan du chandail. Même chose pour les Kings et leur "Burger King". Celui des Canucks me rappelle une barre de chocolat "Reese" et pour les Bruins, je n'ai jamais aimé un chandail jaune et celui-ci ne fait pas exception. Le Third Jersey Program , communément appelé "L'apocalypse".

Voici un vidéo Kings contre Mighty Ducks où vous pouvez voir leurs 3ème chandails en action. Wildwing contre le Burger King ou bien plutôt Shit vs. Crap. C'est obligatoire de le voir jusqu'à la toute fin, on a droit à une animation très 90's lors du changement du score. Un must !




5. Third Jersey apocalypse part.2


Vers la fin des horrible 90's, les Coyotes de Phoenix et le Lightning de Tampa Bay nous présentèrent ces deux chandails alternatifs de mauvais goût. Après la première vague de 3ème chandails on essaya ensuite non seulement de gâcher le devant et l'arrière du chandail mais maintenant aussi les manches. Dans ces deux cas on voit qu'ils ont voulu ajouter des éléments de décor avec les vagues et les gouttes de pluie sur le chandail du Lightning et le désert sur celui des Coyotes. Aussi dans le cas de Phoenix, ajout d'un logo alternatif sur l'épaule, un genre de salamandre totalement inoffensive et répugnante. Avez-vous remarqué que sur la plupart de ces photos les joueurs ont vraiment l'air bête? (surtout Benoit Hogue du Lightning) C'est pas pour rien. Vivement que le bug de l'an 2000 arrive pour tout repartir à zéro.

Bonus!


Voici le saint-graal des mauvais chandails. Les Blues de St.Louis voulaient eux aussi embarquer dans le Third jersey program avec cette ignoble attrocité répugnante lors du printemps de 96 mais (heureusement) il ne fût jamais porté par l'équipe, apparemment que l'entraineur en place à l'époque, Mike Keenan, aurait interdit aux joueurs de le porter. Je crois qu'il s'agit du dernier bon coup de la carrière de Keenan. Imaginez, c'est aussi au printemps 96 que Wayne Gretzky fût obtenu par les Blues et  on aurait dû souffrir en voyant le grand Wayne et Brett Hull ensemble sur la même ligne et portant cette horreur. On a déja eu Wayne le Burger King, mais on a été épargné de voir Wayne le clown trompétiste. Merci Mike Keenan.

Voici un autre vidéo où l'on peut voir Jari Kurri et Wayne Gretzky, deux des meilleurs joueurs de l'histoire recréer leur magie qu'ils avaient avec les Oilers d'Edmonton mais brutalement gâchée par ces affreux chandails.



C'était donc les années 90. Je crois que l'on peut voir que dans cette décennie, on voulait être audacieux et "extreme in your face" mais on est heureusement revenu à un niveau plus sobre ces dernières années. Mais ce n'est pas fini pour autant, les années 2000 ont aussi eu leur lot de coups ratés. On verra ça la prochaine fois, après mon séjour chez le psy.


Pour terminer, voici un vidéo où l'on peut voir des fans nostalgiques des Kings et de leur Burger King jersey. Drôles de créatures...

1 commentaire: